Exposition multi-arts réalisée par Tessa Fernandez à la MJC

Valoriser le travail artistique réalisé par des jeunes, une mission importante de la MJC. Tessa Fernandez, jeune Miramasséenne de 16 ans a réalisé et exposé ses photographies, peintures, dessins dans notre hall d’accueil afin de montrer ses œuvres au tout public.

Une première présentation a eu lieu le vendredi 19 avril, dernier jour des vacances,  auprès d’une quinzaine de jeunes de l’accueil de jeunes,  certains jeunes ayant été vraiment intéressés par la démarche artistique de Tessa. Évoquant dans ses inspirations Edgar Schiele, la MJC a projeté en amont de sa présentation au public le vendredi 26 avril des extraits d’un documentaire intitulé «Klimt, Schiele, Moser, Kokoschka, Vienne 1900 ».

Avec un petit portrait de Klimt et de Schiele, chaque personne a pu s’immerger dans cette époque de la Sécession Viennoise
qui prônait la liberté, la réunion de forces créatrices et la modernité de l’art passant  par la pluralité des langues, civilisations…
et peut-être aussi  pour certains, un peu mieux comprendre les inspirations de notre jeune artiste et comment elles se retrouvent dans ses œuvres.

 

Photos
Patrice Fauré

 

 

 

 

 

 

Tessa est une artiste en herbe aux multiples talents : elle s’exprime au travers de plusieurs formes artistiques. Nous avons projeté « Oh my Sweet March », une vidéo qu’elle a réalisée et elle a ensuite parlé de son travail aux 25 personnes présentes. Des photographies, autoportraits, jouant avec les ombres. Interrogée sur le modèle qu’elle utilise (elle-même), Tessa avoue aimer contrôler la réalisation de son œuvre de A à Z donc pour l’instant c’est plus facile pour elle de se mettre en scène exactement comme elle le souhaite.  Elle utilise les couleurs chaudes et froides pour plusieurs photographies autour de l’enfance également. Elle a ensuite exposé des croquis inspirés de Schiele dont elle aime les traits, les couleurs, la provocation qui émane de ses œuvres….  Elle s’est aussi essayée à la peinture avec une série de cinq autoportraits notamment qui ont beaucoup fait parler lors du vernissage car chacun avait sa propre interprétation. Après tout, c’est ce qui est fascinant dans l’art : chacun a la liberté d’interpréter l’œuvre comme il la ressent. Tessa a un vrai sens artistique, une façon de s’exprimer au travers de son art qui ne laisse personne indifférent.